le tennessee walking horse

Tennessee Walker
Tennessee Walking Horse2.jpg
Cheval Tennessee Walker au modèle

Espèce Cheval (Equus caballus)
Région d’origine
Région Tennessee[1], (Drapeau : États-Unis États-Unis)
Caractéristiques
Morphologie Cheval de selle
Taille 1,50 m à 1,60 m en moyenne[2]
Poids 400 à 550 kg[3]
Robe Toutes les robes[3]
Caractère Docile, gentil, volontaire et joyeux[2]
Autre
Utilisation Exhibition[2]

Le Tennessee Walker ou Tennesse Walking Horse est une race de cheval de selle originaire des États-Unis, sélectionnée pour ses allures particulières, en particulier le running walk. La race a été historiquement créée pour obtenir un cheval confortable apte à parcourir les grandes plantations du Sud. Elle est gérée depuis 1935 par le Tennessee Walking Horse Breeder's Association of America. C'est aujourd'hui un cheval destiné essentiellement aux exhibitions.

 

Le Tennessee Walker ou Tennesse Walking Horse est une race de cheval de selle originaire des États-Unis, sélectionnée pour ses allures particulières, en particulier le running walk. La race a été historiquement créée pour obtenir un cheval confortable apte à parcourir les grandes plantations du Sud. Elle est gérée depuis 1935 par le Tennessee Walking Horse Breeder's Association of America. C'est aujourd'hui un cheval destiné essentiellement aux exhibitions.

Morphologie
Tête du Tennessee Walker

C'est un cheval élégant[2] au corps trapu, le tronc ayant une structure un peu quadrangulaire[1]. Il est souvent présenté dans une attitude campée[6]. La tête est un peu grosse et souvent moutonnière[2]. Ses oreilles sont droites et le cou est fort et arqué[2]. L'épaule est forte et oblique[2]. La poitrine est large[2]. Son dos est fort, court et droit. La croupe et les reins sont forts[2]. Ses membres sont durs et secs, mais il est souvent un peu faible des postérieurs[2]. Le sabot est bien formé, résistant et durable[3]. Sa crinière et sa queue ont des crins abondants, qui sont souvent laissés longs[2]. Les éleveurs pratiquent parfois une intervention sur la queue en coupant le nerf, ce qui lui donne une position relevée très à la mode en Angleterre au début du XIXe siècle[2]. Cette habitude tend aujourd'hui à se perdre[2].

Allures

Tennessee Walker effectuant le running walk

Le Tennessee Walker possède trois allures particulières, dites « flottantes » : le flat walk, le running walk et le rocking chair canter[1]. Le flat walk est un pas lent et glissé; cette allure régulière à quatre temps est si ample et déliée que le cheval semble flotter au-dessus du sol. Le running walk est un pas rapide et dissocié, commode et très ample ; c'est une version accélérée de la précédente qui peut atteindre près de 25 km/h. Le rocking chair canter est un petit galop rassemblé qui donne un mouvement de roulis; il est obtenu par une élévation de l'avant-main, tandis que l'arrière main reste quasiment horizontale.

 Scandales[modifier]

Les allures du Tennessee Walker sont souvent favorisées par les éleveurs qui utilisent des techniques plus ou moins respectueuses de l'animal. Sur un sabot très long, ils posent une cale compensée, ce qui permet le running walk[8]. Pour apprendre au cheval à lever les genoux, certains éleveurs n'hésitent pas à poser des chaînes en couronne. La douleur provoquée lorsque le cheval pose le pied l'oblige à le relever plus haut[2].

Ces pratiques ont été dénoncées de nombreuses fois par les associations de protection animale. La National Celebration de Shelbyville a été dénoncé par Friends of sounds horses (amis des chevaux sains) qui accuse les éleveurs et les cavaliers d'exhibitions d'utiliser des instruments particulièrement coercitifs et douloureux sur les chevaux dès leur débourrage, à l'âge de 18 mois. Pendant les concours, la queue des chevaux peut être relevée avec un appareil metallique qui exerce un effet de levier, et les ligaments de la queue sont sectionnés afin que seules les premières vertèbres remontent. Près de deux tiers des chevaux d'exhibition en running walk ont les membres antérieurs brûlés par des produits chimiques qui les rendent plus sensibles aux chaines. La règlementation du Horse Protection Act l'interdit depuis les années 1970 mais par manque de moyens, seuls 7% des concours sont contrôlés[9].

Depuis le XVII siècle, de son pas amblé et sauté trés rapide, il arpentait les immences plantations du sud des etas-unies.Aujourd'hui il est recherché pour son confort en promenade et pour les show: son allure extravagante est travaillé grace a des sandales et des enrenement spéciaux.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Bipolar Disorder (site web) 27/10/2012

I came across fandetousleschevaux.e-monsite.com and i love it !
bipolar disorder
atrophy
arthritis treatment

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×